L’ entretien de départ est une réunion entre au moins un représentant du département des ressources humaines de l’entreprise et le salarié partant (Dans le cadre de cet entretien particulier, le salarié a le plus souvent démissionné mais il peut très bien s’agir d’un départ à la retraite, la fin d’un contrat à durée déterminé ou un changement de service dans la même structure). Le représentant des ressources humaines doit alors poser des questions au salarié, lui demander de remplir un questionnaire, ou les deux. Il s’agit d’une analyse systématique de l’expérience professionnel vécue par le salarié partant. Ce n’est donc pas un simple rendez-vous lors duquel le salarié démissionnaire signe son solde de tout compte et rend sa carte de cantine.

Plutôt que de considérer ce salarié comme un individu qui n’a qu’à « aller se faire pendre ailleurs ! » il serait peut être plus judicieux d’obtenir un maximum d’information de sa part, en le sortant de toute pression qu’il pourrait subir de son encadrement et en l’aidant à prendre du recul sur la base d’un entretien franc et direct.

Mais nous ne somme pas seulement dans la correction corrective, il peut tout aussi bien s’agir d’une action préventive lorsqu’un salarié change de fonction au sein de la même entreprise.

L’entretien de départ est un excellent moyen de :

  •  Définir les bénéfices, en termes d’expérience et de développement des compétences que l’emploi a apporté au salarié afin d’identifier les éléments sur lesquelles communiquer dans le cadre de sa marque d’employeur ;

  • Connaître les raisons qui on démotivé le salarié et la date de sa prise de décision de partir afin de calculer précisément le coût de ce départ ;

  • Identifier les problèmes humains et organisationnels rencontrés (en général, et pas seulement ceux qui ont déclenché le départ) ;

  • Apporter une réponse rapide à un problème émergent dans le management du capital humain ;

  • Mesurer les résultats du management de la fidélisation ;

  • Améliorer les méthodes de fidélisation ;

  • Obtenir des informations sur l’entreprise qui a embauché le salarié ;

  • Laisser une image positive au salarié sortant afin que celui-ci continu à être prescripteur.

Téléchargez le guide en cliquant sur l’image

Share This