Retrouver sa créativité avec un creative break

Oct 27, 2020 | Créativité | 0 commentaires

Faire une pause créative ou « Creative Break », en prenant quelques jours pour vous ressourcer afin de rester créatif toute l’année.

Avec tout ce qui nous tombe sur le dos en ce moment et les difficultés attendues sur le court terme, c’est la créativité qui pourra nous aider à préparer l’avenir. Je vous propose de prendre quelques jours pour faire le point et penser à l’avenir. 

2013 10 03 11.13.17

La créativité est comme un grigri que l’on invoque. Chacun a son rituel :  

Balzac travaillait de nuit et buvait 4 litres de café pour rester éveiller. Parfois, il prenait en plus des bains de pieds de moutarde (pour la vitamine C ?).
Agatha Christie utilisait chaque nouvel endroit, un coin de table ou une baignoire, pour continuer à tuer des gens de façon créative.
Jules Verne s’était inspiré de la solution radicale utilisée par Victor Hugo : se faire enfermer chez lui nu – oui, nu – pour se forcer à terminer tel ou tel chapitre.
Stephen King se donne chaque jour le défi de ne pas s’arrêter avant d’avoir écrit 2500 mots, ce qui lui prend 5 heures par jour.
Bernard Werber écrit une nouvelle par jour, et écrit chaque matin de 8h30 à 12h30. Je l’ai vu faire de près 🙂 

 

 

 

Les 6 ingrédients d’un break créatif pour votre équipe

1. Etre seul (ou pas). En tout cas laisser du temps à chaque membre de votre équipe de penser de son coté à ses idées avant de les mettre en commun. C’est ce que l’on appelle le « Brainwriting ».
2. Sortir du quotidien. Bien sur, ce n’est pas un Break si c’est pour rester dans votre salle de réunion.
3. Se déconnecter. Hyper important. On éteint son téléphone, on met son mail sur répondeur.
4. Visiter un lieu de mémoire. Retrouver sa créativité et penser à l’avenir demande aussi de penser au passé.
5. Prendre un livre inspirant. Très important d’avoir au moins un livre en commun. Par exemple, lors du dernier Creative Break de la Lyonnaise des Eaux à Cadaqués, le livre choisi a été « Les employés d’abord, les clients ensuite » de Vineet Nayar.
6. Ecrire ses idées. Tout doit être noté, sélectionné et priorité pour pouvoir être….utilisé bien sûr !

Mais pour vous ? Comment pouvez-vous rester créatif toute l’année sans être nu dans une baignoire de café à tuer des gens en 2500 mots ?

 Je vous propose d’organiser un Break créatif avec cette vidéo tournée lors de mon Creative Break 2012.Ça date un peu mais le contenu est toujours d’actualité.

 

Comment organiser votre creative break

Bloquez votre agenda à l’avance. 

Attention cependant à ne pas interrompre un projet en cours. Le risque est de continuer à penser à ce projet non terminé alors que vous devez, lors de votre creative break, vous inspirer pour le futur.

Choisissez un endroit inspirant

Et là malheureusement, même avec booking ou Airbnb, il est difficile de pouvoir trouver ce type d’endroit sur photo. Il faut y être et ressentir le lieu. Mes conseils seraient de trouver un endroit isolé dans la nature. Je n’irai pas jusqu’à vous dire de trouver un endroit sans wifi et téléphone. Personnellement, mes choix sont assez classiques : la montagne pour la neige l’hiver et une chambre avec vue sur l’océan au printemps. Même en Australie. Mais à l’envers avec juillet pour la neige. 

En tout cas vous devez savoir à l’avance où vous allez. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les aficionados du creative break, comme Bill Gates par exemple, choisissent d’aller au même endroit. 

 

Donnez-vous un objectif

C’est la base du fonctionnement de la créativité. Souhaitez-vous résoudre un problème? Répondre à une question ? Ou élargir vos horizons ?

Les différents objectifs de mes creative break ont été par exemple de:

  • passer de l’intergénérationnel à l’innovation. 
  • me remettre d’un burnout post écriture.
  • trouver des sujets d’articles pour mes blogs
  • identifier des sujets de vidéos pour mes chaines youtubes
  • sélectionner des sujets d’ouvrages à écrire en français et anglais
  • débloquer mon syndrome de la page blanche pour terminer une série d’article 
  • me lancer dans l’écriture d’un livre auquel mon activité quotidienne m’empêchait de penser 

Comme vous le voyez j’ai fait des creative break pour 2 raisons principales : résoudre un problème ou imaginer l’avenir. 

Apportez du matériel créatif 

Idéalement vous devez avoir déjà identifié les ressources nécessaires  à votre creative break. Rappelez-vous, il s’agit d’une semaine d’inspiration, pas d’une semaine de recherche. 

Lorsque je pars durant cette semaine créative, je dispose de 2 sources d’inspiration et d’un carnet.

Les sources d’inspiration sont d’abord les notes Evernote que j’ai collecté entre deux creative break. J’ai un notebook spécifique appelé « Idées » que j’utilise pour mettre les articles et idées qui ne me sont pas utiles immédiatement.

Pour le carnet, il s’agit évidemment d’un Moleskine. Depuis leur renouveau en 2003, j’en ai rempli des dizaines. Je les utilise pour griffonner mes idées, faire les plans de mes articles ou y lister mes to-do-lists. 

Planifiez des activités complémentaires

Évidemment, être créatif ne signifie pas de se lever pour aller s’assoir à un bureau et y passer toute la journée. Il ne s’agit pas non plus de lire dans un canapé ou de passer ses journées à se promener. Il faut un juste équilibre. Prévoyez de vous prendre du temps pour faire de l’exercice, méditer ou pratiquer du yoga. 

Mettez un plan à exécution

Votre creative break doit-être utile et constructif ! Il ne s’agit pas de rajouter de nouvelles idées aux idées que vous avez déjà sans jamais les concrétiser.

Pour cela, passez la dernière demi-journée de votre creative break à prioriser vos idées, à lister les obstacles et risque d’échecs. Puis, à écrire un plan étape par étape de la façon dont vous allez mettre ces idées en place. Vous pouvez aller jusqu’à vous donner un délai de réalisation pour chaque idée. 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser 

Les 5 niveaux de la créativité

Les 5 niveaux de la créativité

Les niveaux de créativité. Vous pensez que vous n'êtes pas créatif ? Vous vous sous-estimez sûrement, car nous sommes...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.