Vous êtes peut-être ici car vous avez cliqué sur le lien concluant un mail que je vous ai adressé. Si ce n’est pas le cas, je vous invite tout de même à partager et utiliser « les 5 lignes » pour vos futures communications. 

 

LE PROBLÈME

Le nombre d’emails reçus par jour augmente sans cesse et le temps passé à y répondre prend une part de plus en plus importante de notre activité quotidienne.

 

LA SOLUTION

S’inspirer de Blaise Pascal pour écrire avec clarté et concision :

…Mes Révérends Pères, mes lettres n’avaient pas accoutumé de se suivre de si près, ni d’être si étendues. Le peu de temps que j’ai eu a été cause de l’un et de l’autre. Je n’ai l’ait celle-ci plus longue que parce que je n’ai pas eu le loisir de la faire plus courte…
Seizième lettre aux révérends pères jésuites 4 décembre 1656 (Pascal 1656)

Lorsque vos correspondants sont prévenus, pourquoi ne pas traiter vos réponse par mail comme un tweet avec un twist : compter les lignes plutôt plutôt de compter les caractères.
 

COMMUNIQUER EN « CINQ LIGNES » EST UNE POLITIQUE PERSONNELLE M’ENGAGEANT À RÉPONDRE DE FAÇON CONCISE AUX MAILS REÇUS.

Vous pouvez aussi mettre le lien vers cet article et partager la communication en 5 lignes.