Le transmédia ou transmédia storytelling est une manière de raconter une histoire dont la narration est répartit sur plusieurs médias, ou supports (livres, films, jeux, etc.) et offre au public une part d’interactivité avec l’histoire. Voir la vidéo de présentation.

Le premier jeu vidéo Transmédia est In-Memoriam de Lexis qui depuis 2006 dépasse le cadre de son écran d’ordinateur pour utiliser E-mail, sites Web et SMS reçu sur le mobile du jouer (flippant).

Comme le précise l’article du journal du Net consacré à ce jeu : »Le DVD qui sert de support au jeu n’est donc que la partie immergée de l’iceberg. Il contient les énigmes et certains indices, crée l’ambiance de l’histoire – il contient 1h30 de séquences filmées -, et guide le joueur dans sa progression. Mais pour avancer dans l’aventure, qui le mène sur les traces d’un serial killer, le joueur devra sortir de ce cadre. En cherchant des informations sur Internet, notamment, sur des sites créés par le studio ou préexistants : de vrais blogs, par exemple, qui ont accepté de prêter leur image au jeu. Mais aussi des sites d’information sur l’ésotérisme, les templiers, les lieux géographiques où se déroule l’intrigue, et même sur Libération.fr, via certains mots-clés. Le quotidien, en échange, a simplement apposé son logo sur le packaging du jeu. En tout, près de 200 sites sont utiles à l’enquête. Mais attention, certains ne sont en fait que des pièges, destinés à compliquer la tâche des enquêteurs ! »

Le transmedia est à la conjonction de deux phénomènes : une évolution des usages vers une consommation combinant les écrans* et une diversification des réseaux de diffusion représentant une opportunité majeure pour les créateurs d’enrichir leur univers narratif.

* Rappelez-vous que nous sommes à l’ère du 4eme écran ou  Fouth Screen : Cinéma, Télévision, Ordinateur, Ipod/smartphone

Orange a d’ailleurs créé il y a quelques mois le Transmedia Lab, qui a donné naissance à un blog participatif sur le storytelling transmedia.

Autre métier Transmédia : le « transmedia producer » qui supervise les éléments additionnels de l’histoire, il fait le lien entre l’équipe marketing et les fondamentaux de la création d’origine.

Le Transmedia, l’avenir des médias sociaux ?
>

Pin It on Pinterest

Share This