Les fondations de la culture d’entreprise

En l’espace de quelques années, l’idéal des jeunes diplômés est passé de la grande entreprise prestigieuse à la jeune startup agile et conquérante. Un nouveau rapport au travail s’est forgé au rythme des réseaux sociaux, de la crise de confiance envers l’entreprise et de l’affirmation d’une génération connectée.

Les entreprises doivent aller au-delà de la description de fonction et de l’offre d’avantages copiés collés de leur concurrents pour se réinventer en tant que groupe et présenter l’aventure humains, les défis technologiques et l’audace de leur business model avant de parler 35 heures ou machine à café.

Pour cela les entreprises doivent se réinventer en exploitant les 3 basiques de la culture d’entreprise :

> Les mythes fondateurs. Ce sont les obstacles rencontrés, les défis relevé, les retournements de situation et les actions originales encapsulant la culture originale de votre entreprise. Il s’agit du tweet à 1 milliard de qui à permis à Ryan Graves d’être recruté à Uber. Il s’agit du garage qui servit de premier bureau à Google et dont la propriétaire en deviendra la CEO. Il s’agit de la porte qui servait de bureau aux premiers salariés de Amazon…

> Les Héros. Qui sont les personnes à l’origine de l’entreprise. Edouard, l’épicier de Landerneau. Les deux Steves, hippie et geek de Los Altos. Les frères Collinson fondateurs de Stripe partis à Buenos Aires 8 mois pour coder leur application. Musk, le visionnaire excentrique et maniaco-dépressif passionné de voitures électriques et d’espace.

> Les rituels. Ces moments partagés par vos collaborateurs qui rendent votre entreprise unique. Ces traditions qui racontent mieux que toute histoire l’aventure humaine en cours : les Workations de Uber, la «Gandi Walk» de Twitter, les déjeuners en 2/2 du Club Med etc.

Share This