Les 6D de l’exponentiel

concept chaminade 27

Formulé par Peter Diamandis, cette rapproche de l’exponentielle repose sur la théorie de la disruption et le cycle de la hype qui démontre l’écart entre le moment où un sujet est «à la mode» et le moment où il est réellement suivit d’effet. Pensez à l’IA, l’impression 3D, la VR/AR ou la 5G. 

Les 6D permettent de suivre les effets d’une technologie disruptive en obtenant plus de détail que les sources de la disruption.

ressource benjamin chaminade

“Les Six D sont une réaction en chaîne de progrès technologiques, une feuille de route de développement rapide qui conduit toujours à d’énormes bouleversements et opportunités”Peter Diamandis et Steven Kotler, Bold, 2015 

Nous vivons une époque dans laquelle les nouvelles font le tour du monde en un instant. La musique, les films, les jeux, la communication et la connaissance sont toujours disponibles sur des appareils connectés 24/24. De la Biotechnologie à l’Intelligence Artificielle, des technologies qui n’étaient autrefois accessibles qu’aux grandes entreprises et aux gouvernements deviennent accessibles au plus grand nombre. Des Youtubers de 12 ans ont accès à des outils que seuls des professionnels pouvaient utiliser il y a encore quelques années.

Le risque que n’importe quel entrepreneur perturbe (ou “disrupte” pour utiliser le jargon actuel) leur industrie (regarder le mouvement de “No code” actuel) et que des entreprises centenaires disparaissent inopinément n’a jamais été aussi grand.

Il y a cinquante ou même vingt ans, “disrupter” revenait à proposer un produit ou un service dont les gens avaient besoin mais qu’ils n’avaient pas encore, puis ensuite, de trouver un moyen de le produire avec une qualité supérieure et des coûts inférieurs à ceux de ses concurrents. Cela impliquait d’embaucher des salariés, de disposer d’un espace physique pour les installer et d’attendre (parfois des années), pour que le travail acharné soit récompensé et que les produits se concrétisent.

Mais grâce aux technologies digitales / numériques qui se développent à un rythme exponentiel (le mot est lâché), le paysage des entreprises du XXIe siècle a pris une apparence et une vitesse radicalement différentes dans ce monde que l’on décrit désormais de VUCA.

La structure des entreprises est en train de changer de l’intérieur. Au lieu de centaines de salariés et de grandes usines, des entreprises dématérialisent ce qui était autrefois physique et créent de nouveaux produits et de nouvelles sources de revenus en quelques mois, parfois quelques semaines. Inutile de vous donner les exemples de Youtube ou Instagram vendues plus d’un milliard de dollars avant leur 3eme anniversaire. En résumé, il n’est plus nécessaire d’être une grande entreprise pour avoir un impact énorme et de s’en mettre plein les poches.

Les 6D de l’exponentiel

La technologie bouleverse les processus industriels traditionnels, et ils ne reviendront jamais en arrière. Cette perturbation offre de nombreuses opportunités aux entrepreneurs avant-gardistes. Le secret est de comprendre et d’internaliser le cycle de croissance des technologies numériques qui suit  six étapes que Peter Diamandis appelle les six D de l’exponentiel : Digitalisation, Déception, Disruption, Démonétisation, Dématérialisation et Démocratisation.

 

Digitalisation 

Ce qui est numérisé peut-être répliqué et vendu pour un coût proche de zéro. Ce qui signifie que l’automatisation permet au produit vendu de s’adapter à la croissance de la demande sans avoir besoin de développement ou d’investissement supplémentaire tout en maintenant les fonctionnalités et les performances.

Une fois qu’une information peut être représentée par des uns et des zéros – de la musique aux biotechnologies – elle devient une technologie basée sur l’information et la même croissance exponentielle que l’informatique. Comme elle est facile à accéder, à partager et à distribuer, elle peut se répandre à la vitesse de l’internet

 

Déception 

Alors que la presse et les conférenciers s’emparent d’un sujet technologique à la mode, son adoption dans l’économie réelle est lente. Cf. Courbe de la Hype. Il faut comprendre que lorsque quelque chose commence à être numérisé, sa période initiale de croissance est toujours plus longue qu’on le pense car les tendances exponentielles ne croîssent pas très vite au début. En doublant 0,01, on obtient seulement 0,02, puis 0,04, et ainsi de suite. La croissance exponentielle prend vraiment son envol une fois que la barrière des nombres entiers est franchie. Alors seulement 2 devient rapidement 16, qui devient 64 000. 

 

Disruption

Il s’agit du moment ou l’adoption du produit devient si volatile que sa croissance devient véritablement exponentielle. Le marché existant pour un produit ou un service est alors “disrupté” par le nouveau marché que la technologie exponentielle crée parce que les technologies numériques sont plus performantes en termes d’efficacité et de coût. Une fois que vous pouvez diffuser de la musique en continu sur votre téléphone, pourquoi acheter des CD ? Si vous pouvez également prendre, stocker et partager des photos de votre téléphone, pourquoi acheter un appareil photo ? 

 

Démonétisation

De nouveaux business models – comme Freemium ou Flat rate – permettent d’utiliser un produit ou service gratuitement ou pour un prix fixe. L’argent est de plus en plus retiré de l’équation à mesure que la technologie devient moins chère, souvent au point d’être gratuite. Les logiciels sont moins chers à produire que le matériel et les copies sont pratiquement gratuites. Vous pouvez télécharger un nombre illimité d’applications sur votre téléphone pour accéder à des téraoctets d’informations et profiter d’une multitude de services à des coûts proches de zéro. Comme c’est le cas du GPS, de la météo, des cours de la bourse etc.

 

Dématéralisation 

Ce mouvement cumule l’intégration et la simplification de ce qui existait avant. Radio+Appareil photo+téléphone=Smartphone. Les produits physiques distincts sont retirés de l’équation. Des technologies qui étaient autrefois encombrantes ou coûteuses sont remplacée par des apareills plus petits et plus simples d’utilisation.

 

Démocratisation 

Le produit devient disponible pour tout le monde comme la 4G ou le Wi-Fi. Une fois que quelque chose est numérisé, plus de personnes peuvent y avoir accès. Les technologies puissantes ne sont plus réservées aux gouvernements, aux grandes organisations ou aux riches.

 

Même si en réalité on commence à voir beaucoup d’exponentielles d’essouffler, ce modèle permet de comprendre les étapes économiques de la disruption. Les 6 D sont une feuille de route montrant ce qui peut se passer lorsqu’une technologie exponentielle est crée. Toutes les phases ne sont pas automatiques, ni faciles. Pourtant, désormais, de petites équipes peuvent changer le monde plus rapidement et plus efficacement que ne pourraient le faire de grandes entreprises. En tout cas jusqu’à ce que celles-ci ne les rachètent…