Les 6D de l’exponentiel

Formulé par Peter Diamandis, cette rapproche de l’exponentielle repose sur la théorie de la disruption et le cycle de la hype qui démontre l’écart entre le moment où un sujet est «à la mode» et le moment où il est réellement suivit d’effet. Pensez à l’IA, l’impression 3D, la VR/AR ou la 5G. 

Les 6D permettent de suivre les effets d’une technologie disruptive en obtenant plus de détail que les sources de la disruption.

Digitalisation 

Ce qui est numérisé peut-être répliqué et «Scalé». Ce qui signifie que l’automatisation permet au produit vendu de s’adapter à la croissance de la demande sans avoir besoin de développement ou d’investissement supplémentaire tout en maintenant les fonctionnalités et les performances. 

Déception 

Alors que la presse et les conférenciers s’emparent du sujet, son adoption dans l’économie réelle est lente. Cf. Courbe de la Hype.

Disruption

Il s’agit du moment ou l’adoption du produit devient si volatile que sa croissance devient exponentielle

Démonétisation

De nouveaux business models – comme Freemium ou Flat rate – permettent d’utiliser un produit ou service gratuitement ou pour un prix fixe

Dématéralisation 

Ce mouvement cumule l’intégration et la simplification de ce qui existait avant. Radio+Appareil photo+téléphone=Smartphone

Démocratisation 

Le produit devient disponible pour tout le monde comme la 4G, Wi-Fi. 

Même si en réalité on commence à voir beaucoup d’exponentielles d’essouffler, ce modèle permet de comprendre les étapes économiques de la disruption.

Share This