Disruption ripple effect

La «Disruption ripple effect wheel» ou « Roue d’entrainement des disruptions » permet d’identifier les disruptions et leurs effets secondaires en les classant en fonction des risques de ruptures qu’elles peuvent entrainer sur votre activité et les personnes concernées par ces activités. 

Les disruptions sont si nombreuses et si mouvantes que la première étape – lorsque l’on cherche à s’approprier sérieusement le sujet – ne s’arrête pas à établir une liste. Il s’agit d’identifier quelles disruptions – qu’elles soient technologiques, économiques, organisationnelles ou humaines – concernent qui (les ventes, les RH, tous les services ?) pour ensuite s’interroger de leurs effets sur la relation et l’expérience client ou collaborateur. 

Cette méthode a deux usages :
1. Identification. En plaçant une disruption au centre, elle permet de visualiser ses effets immédiats et visibles (second cercle à partir du centre) pour ensuite en déduire les effets indirects (les 2 cercles extérieurs). Cela donne une photographie des effets des disruptions qui touchent de plus en plus de domaines et de personnes au fur et à mesure du temps qui passe. 

2. Hiérarchisation. Elle permet aussi de positionner les disruptions les plus urgentes à adresser en premier pour les distinguer de celles qui arriveront éventuellement pour faire un lien avec la trendabilité. Ainsi le cercle central Cela donne une photographie des disruptions à prendre en compte aujourd’hui de celles qui arrivent demain en évitant de tomber dans les effets de hypes (Une disruption annoncée n’a d’effet réel que des années plus tard). 

Cette visualisation rendue possible par la disruption ripple wheel effect permet de mener une réflexion commune sur la signification et les effets réels des disruptions sur NOTRE activité pour identifier les chantiers à mener DANS NOTRE ENTREPRISE sans tomber dans les disruptions à la mode promus par les médias.

Share This