Je fais une fixation en ce moment sur les iconoclastes, si vous suivez mon Podcast sur le sujet, vous voyez de quoi je parle. 

Suite à mon article sur les échos sur le manifeste de l’iconoclaste, le voici ici :

> Nous travaillons sur le projet sur lequel nous sommes parce que cela nous apporte du plaisir, pas pour vous faire plaisir. Nous n’avons pas besoin des félicitations d’un tiers pour nous motiver ou nous engager ! 
> Nous voulons avoir de l’espace pour expérimenter nos idées. Nous voulons pour cela pouvoir nous organiser sans un chef sur notre dos et éventuellement échouer sans risquer d’être réprimander. Nous n’échouons jamais, nous réussissons ou nous apprenons ! 
> Nous n’avons aucune tolérance pour la bureaucratie et les pratiques managériales dépassées. Nous questionnons les procédures et les pratiques établies pour les contourner ou les détourner si nous jugeons qu’elles ne font pas sens !
> Nous ne respectons pas toujours  l’expérience. Ce n’est pas parque vous êtes plus âgé que nous vous respectons ou vous écoutons de fait. Avoir de l’expérience à notre époque est louche et le respect se gagne !
> Si nous rencontrons le même problème que celui pour lequel nous avons proposé une solution, nous chercherons une solution différente la prochaine fois pour résoudre ce même problème. Les solutions que nous expérimentons ne sont valables qu’une fois !
> Nous attendons d’être utilisés selon toutes nos capacité et cherchons à nous améliorer formés sans cesse. Avec vous ou sans vous ! Le moindre ennui ou absence d’apprentissage nous est intolérable. 
> Nous détestons rester dans le noir et ne pas comprendre de vos décisions. La curiosité n’est plus un vilain défaut et remettre les décisions en question les pratiques établies est sain et constructif ! 
> Nous avons du mal avec les gens conformistes qui obéissent aveuglement et qui ne remettent rien en question. La vie est fait pour progresses et grandir, pas obéir aveuglément.
> Nous voyons la concurrence comme un moyen de faire mieux ou une motivation de faire autre chose, pas comme un mal à détruire. 
> Nous n’avons pas peur de ce que pensent les autres de nous et de nos actions car nous en sommes les seuls juges. Inutile de chercher à nous manipuler par la flatterie ou vos méthodes de « motivation » !

 

Share This
%d blogueurs aiment cette page :