Les 4 styles d’innovation

Afin de rendre l’innovation plus simple et plus personnelle et montrer à mes collaborateurs que c’était aussi leur travail de proposer des idées pour les tester, j’ai proposé ces 4 styles d’innovation regroupant méthode, pratique managériale et profil créatif. 

Si la mode est actuellement  l’innovation disruptive mais ce n’est pas la seule innovation. Il y a 4 styles d’innovation complémentaires qui peuvent être sélectionnés par l’entreprise, le management et les équipes en fonction du niveau d’audace recherchée.Vous les connaissez surement sans les connaître vraiment.

Identifier ces 4 styles d’innovation, leurs sous-famille et les outils managériaux qui s’y rattachent sont importants à connaître pour animer des réunions créatives et personnaliser l’innovation pour que chaque membre de son équipe se l’approprie. 

Identifier ces 4 types d’innovation a demandé un travail de sélection et de synthèse. 

> Le mot de l’innovation me paraissait un peu « flou » voir franchement « truc à la mode » avec chaque expert défendant son territoire sans être capable de s’accorder sur les termes. Je pense notamment à Disruption utilisé dans un sens différent par Clayton Christensen, Jean-Marie Dru ou Tom Peters qui ont été les premiers à populariser ce terme en entreprise.

> Si le terme d’innovation a plusieurs sens, le contraire est vrai et il n’est pas rare de voir la même chose intitulée différemment : comme par exemple l’innovation continue appelée aussi innovation agrégative, itérative ou incrémentale. L’innovation radicale appelée aussi Breakthrough innovation, etc. 

Je me suis alors dit qu’il devait y avoir plusieurs niveaux d’innovation qui correspondrait à plusieurs types de profils, qui soit adapté à ma culture d’entreprise et à mon projet. Plusieurs types d’innovation qui pouvaient être expliqué simplement à mes collaborateurs. 

Les 4 styles d’innovation : 

  1. L’innovation continue quoi demande d’optimiser son produit par incrémentation sous l’angle prix, fabrication, utilisation, esthétique etc. 
  2. L’innovation adjacente qui propose des offres selon les signaux faibles et tendance en cours en s’inspirant d’autres secteurs économiques que le sien
  3. L’innovation disruptive qui répond aux ruptures attelles (AI, freelancisation, évaluation des consommateurs, etc) pour proposer un business model adapté 
  4. L’innovation Radicale qui est la plus audacieuse et dangereuse – j’ai payé pour le savoir – et qui créera un schisme avec ses clients actuels.  
Share This