Le Génome de l’innovation

L’idée d’appeler cette conférence « Génome » provient des nombreuses entreprises utilisant le terme de ADN pour parler de leur culture d’entreprise.

Cette intervention (conférence, atelier ou formation de 2 jours) décrit le processus que nous utilisons auprès de nos clients dans une approche open-source pour déployer l’innovation auprès de tous les collaborateurs de l’entreprise. Nous enseignons ce que nous appliquons.

Le génome de l’innovation est une carte donnant la direction, l’ordre et le contenu des étapes à suivre pour synchroniser les efforts d’innovation entre strates hiérarchiques et filiales.

En proposant une vue synthétique des grandes étapes de l’adoption d’une culture d’entreprise ce génome de l’innovation traduit l’essence des culture de l’innovation en éléments tangibles et transférables et permet de diagnostiquer la maturité de votre culture de l’innovation.

1 – Culture et ingrédient secret

La différentiation concurrentielle ne provient plus seulement d’une supériorité produit, d’un relation client exceptionnelle ou d’une excellence opérationnelle. L’accroissement de la concurrence et la révolution digitale ont tout chamboulés : vos clients peuvent évaluer la réalité de votre offre et la comparer d’un clic et vos salariés sont également à un clic de leur prochain emploi. 

> Séquencer les bonnes valeurs de l’ADN (Terminales, instrumentales ou de transformation) > Dépasser les valeurs pour communiquer une vision > Identifier, valoriser ou inventer votre « ingrédient secret » lié à votre ADN > Créer un mythe, des rituels et des héros > Se différentier auprès de ses collaborateurs avant ses clients

2 – Talent et leadership

L’innovation dépend d’abord de votre environnement culturel et managérial, et donc vos pratiques de recrutement, d’intégration, de management et de formation. Avant même de s’interroger sur votre capacité à survivre aux disruptions vous êtes vous demandé quel style de Leadership vous alliez favoriser pour facilité l’émergence d’idées, réduire la peur d’être juger et aider vos collaborateurs à devenir propriétaires et responsables de la mise en oeuvre de ces idées ? 

> L’approche appétence (Talent) et son utilisation en management > Les 4 profils créatifs que l’on trouve dans une équipe > Devenir le manager d’une équipe créative

Ici, vous pouvez créer le contenu qui sera utilisé dans le module.

3 – Startup et processus

Le génome le moins glamour de la bande mais qui se trouve au coeur des démarches d’innovation. De 6-Sigma au Lean, en passant par le process de “ré-ernergisation” ou de Design Thinking, comment est ce que les ruptures d’organisation, de transport, de réflexion, de logistique, de fabrication, de recrutement, etc. peuvent vous aider à “arriver dans l’avenir” avant vos concurrents?

> Du Design thinking au service design > Du MVP au Pivot du lean startup  > Le paysage des démarches de l’innovation de l’océan Bleu à la théorie C-K  > De la théorie des contraintes à l’effectuation

4 – Du signal faible à la disruption

Le néologisme Trendabilité désigne la capacité d’une entreprise à identifier et suivre les tendances qui lui sont utiles pour adapter le plus rapidement possible sa stratégie, produits/services et process afin de devancer les besoins de ses clients, créer de nouveaux marchés et se différentier de ses concurrents.
A quoi ressemblerait votre entreprise si elle intégrait plus rapidement et facilement les tendances en développant de nouveaux produits, process et management ?  Quelle tendances issue d’un autre secteur pourrait avoir un impact sur votre entreprise ?  

> Les tendances… une matière première comme une autre > De la captation à l’assimilation : Comment suivre les tendances > L’outil de la Trendabilité : le Trendstorming  > Comment identifier, classer et sélectionner les tendances et disruptions ?   > Quelle est la différence entre une tendance et une disruption ?

5 – Du produit au service

Ce génome se concentre sur l’adaptation de vos produits et services à vos consommateurs actuels, à l’identification des raisons pour lesquels vos “non-clients” ne sont pas vos clients et la transformation de vos produits ou services en solution intégrée. Ce génome demande une approche interne par rapport à vos produits actuels et à venir mais également externe : A quelle vitesse vos produits deviennent obsolètes, qui sont les nouveaux entrants sur votre marché et qui sont ceux dont vous ne vous méfiez pas mais que vous devriez tout de même surveiller.

> Les business models de la disruption > Passer du modèle des 4P au modèle SAVE (du produit à la solution) selon des principes de la fonctionnalité > Choisir son business model en fonction de l’éthique et de l’impact social

6 – Surprise client

Cette approche – surnommée  ” Leapfrogging” en anglais, utilise les principes de la disruption pour les appliquer au domaine commercial. Il ne s’agit plus seulement de répondre à une demande énoncée par ses clients, ni même de chercher à devancer leurs attentes mais de les enchanter (le mot peut surprendre mais il a été remis au goût du jour par l’ouvrage de Guy Kawasaki « Enchantment ») en leur proposant des offres qui dépassent ce qu’ils auraient pu imaginer.

> Comment créer une différentiation concurrentielle qui ne soit pas financière et qui soit difficilement copiable > La surprise client : la relation client du 21e siècle (Lego, pixar)

A la fin de cette intervention, vous :

> Repartirez avec une vision claire des étapes à suivre pour établir, raviver ou maintenir une culture de l’innovation. 
> Aurez  identifier les freins culturels et managériaux pouvant vous empêchant d’embrasser l’innovation 
> Aurez une première étape concrète pour lancer un projet d’entreprise centré sur votre culture. 

Chaque point est illustré par des exemples détaillés issus de mon expérience de dirigeant et des actions menées par nos clients français et étrangers

Share This