conférencier innovation

Comment choisir le bon conférencier innovation quand l’avenir de votre entreprise pourrait être dans la balance* ? 

Voici quelques pensées provenant de mon expérience issue de mes rencontres avec animateurs, journalistes, organisateurs d’événements, responsables d’agences de com, dirigeants ou directeurs de la com, des RH ou des ventes.

Tous se posent la même question : Comment être sur que nous allons choisir sur le bon expert ou conférencier innovation ? Un conférencier qui nous aidera à prendre de la hauteur, nous apportera de la valeur, nous montrera les premières étapes à suivre et qui le fera de façon didactique / passionnante / inspirante et participative.

La question est légitime : Les prix des interventions augmentent d’année en année et il n’y a toujours pas de clause « Satisfait ou remboursé » dans le monde de la conférence.

Et c’est une bonne chose car parfois un intervenant doit déranger pour apporter de la valeur. On ne peut pas avoir de frites à tous les repas, il faut aussi passer par les haricots verts de temps en temps !

 

8 questions pour bien choisir votre conférencier innovation

Le conférencier** a-t’il une méthode reproductible et pas « un message » ?

Une présentation sur l’innovation ne doit pas se contenter d’être inspirante. Pour avoir des résultats tangibles, elle doit apporter une méthode à suivre qui puisse être utilisée rapidement par l’audience.
A moins que vous ne cherchiez à émuler une conférence TED, dans ce cas là bien sur, cherchez le message et la façon dont il est délivré.

Après l’intervention, vous devez avoir la motivation de changer, de créer, de collaborer – certes – mais vous devez aussi savoir par où commencer votre transformation.

 

Le conférencier partage-t’il ce qu’il a expérimenté ou seulement sa réussite ?

Souvenez-vous que l’audience se demandera « Comment puis-je appliquer ce qui est dit dans mon équipe ou dans mon entreprise ? »
Alors, une double médaille d’or, la découverte d’un vaccin ou la création de Facebook…c’est extraordinaire…mais compliqué à reproduire.

 

Est-ce que l’expert innovation est connu dans votre secteur économique ? 

Si vous cherchez l’innovation, le « Out of the box » comme disent les anglophones, choisissez un intervenant extérieur à votre secteur. Ce sera à vous d’identifier ce qui est transférable dans votre secteur selon votre culture d’entreprise.

Que cela ne vous empêche pas, lors de la préparation, de lui donner le vocabulaire métier et votre contexte pour que l’intervenant puisse préparer des passerelles entre son propos et les défis que vous devez relever en ce moment.

Oui, je sais, la transformation, la difficulté de recruter, les comportements des plus jeunes. Ces sujets sont intersectoriels et internationaux donc pas de panique.

 

Est-ce que le conférencier se prend (trop) au sérieux ?

Choisissez un conférencier innovation qui cherchera à comprendre votre organisation, sa culture, le parcours de ses dirigeants, les défis actuels et les valeurs partagées.

Si l’intervenant n’est pas là pour vous expliquer votre métier, il doit pourtant connaitre vos valeurs et votre vocabulaire métier pour vous montrer que, pour le temps d’une soirée, votre entreprise est son entreprise.

 

Est-ce que que l’intervenant a lui-même…innové ?

C’est stupide à dire mais à moins que vous ne cherchiez un cours sur l’état de l’art ou une méthode académique, sélectionnez un conférencier qui a mis les mains dans le cambouis pour de vrai, qui en a tiré des histoires, des conseils, des échecs et beaucoup de sagesse.

 

Est-ce que le conférencier innovation sait utiliser les outils actuels ?

Je parle ici des réseaux sociaux. Les conférenciers sont aussi des médias. Il porte peut-être une cravate mais dispose t’il d’un blog un minimum achalandé ou une page « overblog » montrant sont décalage ? A-t’il des vidéos de lui en conférence ou est-il trop inquiet de se faire plagier ?

A-til une chaine Youtube, un Podcast, un compte Twitter, une page Facebook. Voir, soyons fou, un compte Instagram ou Snapshat ? Il ne s’agit pas de juger son expertise en I.T. mais simplement de connaître son adaptation au monde qui nous entoure. Nous parlons d’innovation après tout !

Est-ce que les exemples utilisés par l’expert sont utiles, adaptés et récents ?

S’il existait un bingo des conférences en innovations il y a des mots que l’on pourrait mettre immédiatement : Transformation, apple, Kodak, big-data, quick-win, disruption. Je m’arrête là. Mais au delà de ces mots un peu usés, est-ce que votre conférencier utilise des exemples :
> Usés voir dépassés comme Steve jobs, Kodak, Polaroid ou Nokia ?
> Attendus comme Apple, Tesla, Nespresso ou Pixar ?
> Faux comme la citation de Ford « Si je demandais à mes clients ce qu’ils voulaient ils me répondraient un cheval plus rapide » qui n’a jamais dit ça ou qui vous cite le programme des 20% de Google qui permet aux salariés de passer 20% de leur temps à réfléchir à des projets…et qui n’est plus d’actualité depuis 2011.

 

Est-ce que ses slides sont « présentables » ?

Je mets ça à la fin car ce point est moins important. Enfin, moins important jusqu’au moment vous serez assis pendant 45 ou 90 mn pour vous taper des slides de bullet-point avec un type qui vous tourne le dos pour les lire (oui, ça existe encore.)

 

* Bon, peut-être pas, mais au moins la qualité de l’événement que vous organisez.
** je m’excuse platement de n’utiliser que le masculin mais je cherche la facilité de lecture et  malheureusement 99% des intervenants en innovation sont des hommes.

 

Benjamin Chaminade est entrepreneur et conférencier en culture de l’innovation, RH, tendances, management de l’innovation, innovation managériale, VUCA, Intergenerationnel et avenir du travail.

Share This