Recrutez des iconoclastes

« Tous les hommes rêvent mais pas de la même façon. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s’éveillent le jour et découvrent que leur rêve n’était que vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont dangereux, car ils sont susceptibles, les yeux ouverts, de mettre en œuvre leur rêve afin de pouvoir le réaliser. C’est ce que je fis ! »

Thomas Edward Lawrence, alias « Lawrence d’Arabie »

C’est l’empereur Léon III qui en 275 après JC devint le premier iconoclaste (briseur d’icone) après avoir détruit de colère la statue du christ placée à l’entrée de son palais de Constantinople.

Depuis, la définition s’est élargie pour désigner une personne qui n’éprouve pas le besoin de se conformer aux coutumes et croyances populaires.

Dans le cadre spécifique du Shift mais plus généralement de l’innovation, les iconoclastes vont devenir des talents recherchés.

Dans un livre publié récemment, le neuroscientifique Gregory Berns décrit les iconoclastes comme des personnes possédant un schéma mental que peu possèdent qui se retrouvent dans 3 comportements :

Perception.: L’iconoclaste ne se laisse pas influencer / polluer par ses expériences passées. Il voit chaque situation comme une nouveauté et ne s’arrête pas à ce que tout le monde pense.

Absence de peur : Il n’a pas peur de l’incertitude de la découverte. Il n’hésite pas à poser des questions ou à tester des solutions nouvelles que d’autres n’oseraient pas, par peur du ridicule.

Intelligence sociale : L’iconoclaste ne vit pas dans les bois ! Il a un réseau social développé et sait aider les gens à voir les choses de sa perspective. Il est convaincant et sait qu’il faut être respecté par autrui pour être imité.

Dans une entreprise moderne, l’iconoclaste:

  • Fait ce que d’autres pensent ne pas pouvoir être fait
  • Comprend que tout acte de création est un choix qui peut demander de détruire l’existant au préalable. Notamment les modes de pensées traditionnels.
  • Facilite la créativité et l’innovation qui  ne peut pas être imposées par un comité.
  • Fuit l’autorité et les conventions. C’est pour cela qu’ils sont souvent indépendants. Pour eux, les règles sont là pour être adaptées ou contournées pas suivies à la lettre.

Identifier vos iconoclastes (ou en recruter quelques-uns) peut donc être d’une très grande utilité pour surprendre vos clients et vous aider à faire une échappée face à vos concurrents.

Pourtant, sa lutte contre la conformité dans l’entreprise peut rendre l’iconoclaste solitaire et démotivé d’être mal noté de sa hiérarchie. Ses collègues penseront sans doute qu’il est étrange et il y a de fortes chances que notre iconoclaste termine sa carrière dans un placard ou à la porte.

Et vous ? Etes-vous prêt à les accueillir ?

Pin It on Pinterest