Les vidéos du Shift

Je cherchais depuis 2 ans un terme simple, clair et facile à comprendre pour expliquer le décalage que les entreprises doivent expérimenter dans leurs pratiques commerciales, manageriales, et « recrutementales ».

2 ans pour trouver un terme qui remplace celui de « Unmanagement », titre du bouquin écrit en 2009 en anglais avec Pierre-Yves Poulain, ex-DG de l’ANDRH qui dirige aujourd’hui le réseau social Luxurysociety et Armand Mennechet, meneur de revue à l’ACFCI.

En fait, le mot que je cherchais est dans l’air depuis un moment. Il l’est depuis la présentation « Did you know ? » créée par Karl Fisch en 2007 et revisitée par Apollo Ideas qui en fit une première vidéo.

L’idée fut ensuite reprise d’année en année et adaptée à différents domaines. Les réseaux sociaux, l’éducation, etc.

(suite…)

L’art de désapprendre

« Ayez méfiance à l’égard de tout ce que vous avez appris jusqu’à ce jour. Partez du point de vue qu’il faut tout désapprendre, sauf ce que vous avez été capable de vous réapproprier. »
Rodolphe Huisman « Agricola », Philosophe, 1442-1485.

Désapprendre est la base de la philosophie du « Shift ».

Attention, il ne s’agit pas seulement de questionner les informations que nous recevons et leurs sources. Ce n’est pas parce que vous avez l’esprit critique, que pour autant vous êtes capable de désapprendre. Le désapprentissage demande d’aller plus loin en se « déconditionnant », en retirant les barrières qui obscurcissent notre jugement et de :

  • Prendre du recul vis-à-vis des connaissances que vous possédez.
  • Identifier depuis quand vous les avez pour en juger la pertinence.
  • Faire le tri entre ce que vous savez parce que vous l’avez appris d’autrui et de ce qui vient de vous.

(suite…)

Mode d’emploi de ce Blog

Sous le titre de chaque article se trouve :

• Le niveau de Crédibilité qui représente le nombre de recherches et d’expérimentations disponibles.
• Le niveau de Faisabilité qui détermine le niveau de complexité de mise en œuvre dans une entreprise ou une équipe.

Ces chiffres sont purement indicatifs. Une tendance notée 5/5 ne sera pas forcément meilleure qu’une idée notée 0/0. Une tendance notée 5 / 5 sera moins complexe à mettre en place et demandera moins de prise de risque car elle a été largement documentée. Par contre, il est très probable que vos concurrents l’aient déjà compris !

Exemple de notation :

Crédibilité 0/Faisabilité 0 : Idée vraiment étrange et complexe à mettre en oeuvre. Oserez-vous la considérer ?

Crédibilité 1/Faisabilité 3 : Tendance facile à mettre en place mais sans doute jugée comme peu crédible, idée qui n’a sans doute jamais été expérimentée. Foncez ?

Crédibilité 3/Faisabilité 1 : Certaines entreprises ont commencé à mettre en place cette pratique, peut-être que des universitaires mènent des recherches sur celle-ci. Risquez ?

Crédibilité 5/Faisabilité 5 : Tenandance supportée par des recherches scientifiques éprouvées. Concept rassurant mais peut être pas si innovant puisque des entreprises la mettent déjà en pratique : Suivez …?

Pour vous aider à vous y retrouver, l’image illustrant l’article est dans la dominante de l’idée : Rouge, Orange,  Violette ou Grise.

La philosophie du shift

Les temps ne sont plus à la demi-mesure !
Le shift suggère que la nouvelle vague de Management, RH, Marketing, Communication, etc. ne sera pas basée sur l’adaptation à son milieu (économique, écologique, concurrentiel) selon une approche Darwinienne mais basée sur une culture de la surprise afin de créer une échappée du peloton de ses concurrents. Pour que votre produit, service ou entreprise soit choisi par vos clients ou candidats, il faut surprendre !

Le Shift est une disruption qui demande un changement de mentalité !

(suite…)